Niveau d’influence de la langue maternelle dans la traduction de textes réalisée par les étudiants inscrits à la cinquiéme année de la Licence en Langues Modernes : Spécialité en Français et Anglais, du Département des Langues étrangères de l’Université d’El Salvador. Étude de cas : étudiants du cours de Français et la traduction, semestre i-2017

Escoto Quintanilla, Johana Lolibeth and Flores Hernández, Karina Azucena and Ruano Campos, Alma Carolina (2017) Niveau d’influence de la langue maternelle dans la traduction de textes réalisée par les étudiants inscrits à la cinquiéme année de la Licence en Langues Modernes : Spécialité en Français et Anglais, du Département des Langues étrangères de l’Université d’El Salvador. Étude de cas : étudiants du cours de Français et la traduction, semestre i-2017. Bachelor thesis, Universidad de El Salvador.

[img]
Preview
Text
14103326.pdf

Download (5MB) | Preview

Abstract

Ce projet de recherche est présenté par les étudiants de la cinquième année de la Licence en Langues modernes : spécialité en français et anglais, pour obtenir le diplôme universitaire. Le groupe chercheur présente le thème « Niveau d’influence de la langue maternelle dans la traduction de textes réalisée par les étudiants inscrits à la cinquième année de la Licence en Langues modernes : spécialité en français et anglais, du Département des Langues étrangères de l’Université d’El Salvador. Étude de cas : étudiants du cours de Français et la Traduction, semestre I-2017 ». Sachant que la langue est un des moyens les plus importants de la communication humaine qui a rompu des frontières, a développée des civilisations et, heureusement, elle a réussi dans son expansion aux divers recoins autour du monde, elle transmet des éléments culturels, lesquels enrichissent l’apprentissage d’une langue et la rendent très attractive pour les apprenants dans de différents pays. C’est ainsi que l’interprétation et la traduction assument leur rôle dans les échanges économiques et culturels au niveau international face à la nécessité de communiquer avec d’autres personnes qui ne parlent pas une même langue, mais désirant acquérir toutes les connaissances reliées à cette langue. Grâce à ces avantages productifs, le principal outil qui prend force dans le champ de la compréhension et l’expression écrite est la traduction, laquelle est définie par Edmond Cary, mentionné par Cuq, comme : «Un exercice de recherche d’équivalences entre des textes exprimés en deux langues différentes». Cet auteur insiste à dire que «les langues n’en comptant pas avec des systèmes isomorphes, il n’est guère possible de tabler d’une langue à l’autre sur l’existence de correspondances terme à terme. Quand le traducteur s’attache exclusivement à être fidèle à la forme, la traduction est dite mot à mot ou littérale et s’il s’est dédié à être respectueux du sens du texte, la traduction est libre». (Cuq, 1990, pp.239, 240) D’un côté, l’Agence de traduction générale, technique et assermentée ajoute que dans la traduction libre, le traducteur a la possibilité d’utiliser de différentes techniques qui contiennent les composantes nécessaires pour enrichir le texte traduit en lui donnant une meilleure qualité pour attirer l’intérêt du lecteur, tandis que la traduction littérale n’est pas recommandable de l’implémenter dans des textes complets parce qu’elle change facilement le sens de l’écrit ; alors on peut dire que cette technique est la plus adéquate pour traduire des diplômes, des certifications ou des énoncés qui ont une traduction exacte.

Item Type: Thesis (Bachelor)
Uncontrolled Keywords: Enseñanza del idioma francés
Subjects: 400 Lenguas > 440 Lenguas romances. Francés
Divisions: Facultad de Ciencias y Humanidades > Licenciatura en Lenguas Modernas: Especialidad en Frances e Inglés
Depositing User: Santos Sanchez Rodriguez
Date Deposited: 17 Jul 2018 21:18
Last Modified: 17 Jul 2018 21:18
URI: http://ri.ues.edu.sv/id/eprint/16040

Actions (login required)

View Item View Item